Trop de chats tue les chats

Désormais, il est obligatoire en Belgique de faire stériliser son chat. La mesure vise à résoudre le problème de la surpopulation des chats errants.

La stérilisation obligatoire semble porter ses fruits et les premiers résultats sont encourageants mais on peut encore faire mieux. (En Wallonie, 129 470 chats ne sont pas encore stérilisés/castrés, à Bruxelles, ils sont 50 870 et en Flandre, 160 775). Des chiffres catastrophiques. En effet, chez les chats, 1+1=6, parfois plus de deux fois par an. « Laisser faire la nature », c’est donner la vie à 36 chats en l’espace de 16 mois... et cela revient souvent à leur donner la mort. Les refuges surpeuplés ne peuvent plus faire face à l’afflux de chats abandonnés ou trouvés. Et, étant donné que la plupart des chats errants proviennent de chats domestiques non-stérilisés et que les chats stérilisés sont en meilleur santé, nous continuerons à sensibiliser les gens à la stérilisation obligatoire. L’objectif final est d’atteindre un parfait équilibre entre le nombre de chats dans les refuges et le nombre adoptés afin que les refuges ne soient plus saturés et que plus aucun chat en bonne santé ne doive être euthanasié.

Grâce à nos campagnes, la stérilisation des chats est devenue obligatoire dans toute la Belgique. Nous avons également obtenu du Parlement une réduction de la TVA (de 21% à 6%) sur cette stérilisation. Il n’empêche que les refuges surpeuplés ne peuvent plus faire face à l’afflux de chats abandonnés ou trouvés. Chaque année, plus de 10.000 chats y sont euthanasiés, faute de place. Des statistiques tragiques qui ne tiennent pas compte des chatons non désirés, dont on se débarrasse froidement dans les ménages.

Oscar, notre « catmobile » va donc continuer à parcourir toute la Belgique pour informer et sensibiliser sur la stérilisation obligatoire des chats. Au volant : Joris Boone, notre assistant de projet et « Catman » attitré, se rend à divers événements à travers le pays.

Curieux de savoir quand la « catmobile » viendra près de chez vous ?
Oscar reprend la route ! Vous pouvez télécharger le programme de ses allées et venues sous ce lien.

En tant que particulier, quelles sont vos obligations ?
Vous avez un ou plusieurs chats à la maison. Le bien-être animal étant une compétence régionale, les trois Régions n’ont pas adopté l’obligation de stérilisation au même moment.

À Bruxelles, tous les chats domestiques doivent être stérilisés avant l’âge de six mois. Et ce, depuis le 1er janvier 2018.

En Wallonie, les chats nés après le 1er novembre 2017 doivent également être stérilisés avant l'âge de six mois, tandis que ceux nés avant, doivent être stérilisés au plus tard le 1er janvier 2019.

En Flandre, les chats nés après le 1er avril 2018 doivent être stérilisés avant l’âge de cinq mois. Nés entre le 1er septembre 2014 et le 31 mars 2018, ils devront être stérilisés au plus tard le 1er janvier 2020.

Vous habitez à Bruxelles ou en Wallonie ?
Il n'y a actuellement pas d'obligation légale pour les communes concernant l'identification et la stérilisation des chats errants. Mais certaines communes se montrent pro-actives et peuvent bénéficier d'une subvention.

Nos résultats

Depuis 1999, plus de 230 villes et communes ont mis en place une politique visant à stériliser les chats errants Depuis 1999, plus de 230 villes et communes ont mis en place une politique visant à stériliser les chats errants
2010 : plan chats visant à instaurer la stérilisation obligatoire des chats domestiques 2010 : plan chats visant à instaurer la stérilisation obligatoire des chats domestiques
Interdiction de la chasse aux chats en Flandre depuis 2010 et en Wallonie depuis 2015 Interdiction de la chasse aux chats en Flandre depuis 2010 et en Wallonie depuis 2015
Mars 2017 : la stérilisation de tous les chats est obligatoire en Wallonie Mars 2017 : la stérilisation de tous les chats est obligatoire en Wallonie
Janvier 2018 : la stérilisation de tous les chats est obligatoire en Région de Bruxelles-Capitale Janvier 2018 : la stérilisation de tous les chats est obligatoire en Région de Bruxelles-Capitale
2018 : la stérilisation de tous les chats est obligatoire en Flandre 2018 : la stérilisation de tous les chats est obligatoire en Flandre
2019 : la Chambre vote la réduction de la tva sur la stérilisation des chats de 21% à 6 2019 : la Chambre vote la réduction de la tva sur la stérilisation des chats de 21% à 6
2019 : notre 2019 : notre "Catmobile" a parcouru 13.748 km pour sensibiliser plus de 25.000 personnes

Ressources

Législation sur le Bien-être animal

En savoir plus

1+1=6

Chez les chats, 1+1=6, parfois plus de deux fois par an. "Laisser faire la nature", c'est donner la vie à 36 chats en l'espace de 16 mois... et revient souvent à leur donner la mort.

Refuges : "c'est complet"

Les refuges recueillent plusieurs dizaines de milliers de chats et de chatons chaque année. Il nait ainsi beaucoup plus de chats que de gens qui souhaitent vivre en leur compagnie, et leur vie se termine souvent par une euthanasie faute d'adoptants.

Chats errants : une courte vie d'infortune

Jetés à la rue, certains chats survivent tant bien que mal, souvent grâce à la générosité de personnes dévouées qui les nourrissent. Leur présence n'est pas toujours accueillie avec ardeur... Non stérilisés, leur population peut rapidement augmenter. Pour les chats aujourd'hui, la liberté a un prix : celle de la faim, des maladies et de l'hostilité des humains. Exposée aux risques d'empoisonnement et d'accidents, la vie du chat errant est relativement brève. Les chats errants peuvent difficilement être sociabilisés et, par conséquent, ne peuvent plus être candidats à l'adoption.

Plusieurs milliers de chats euthanasiés

Chaque année, plusieurs milliers de chats dans les refuges sont euthanasiés, faute de place. En 2018, sur la totalité des chats recueillis dans les refuges en Wallonie, 37% ont malheureusement dû être euthanasiés pour diverses raisons : animal malade, non sevré, trop peu socialisé, par manque de place dans le refuge, ... A Bruxelles, en 2016, cela représentait 1.400 euthanasiés et en Flandre, en 2018, le chiffre s'élevait à plus de 2.000. Et ce n'est pas de la faute de refuges. Il reste malheureusement encore trop de chats non stérilisés/castrés en Belgique. Les refuges surpeuplés ne peuvent plus faire face à l’afflux de chats abandonnés ou trouvés. Notons que cette mortalité forcée ne tient pas compte des animaux morts en dehors des refuges dans des circonstances diverses.

Des communes s'engagent pour la stérilisation

Plus de 230 villes et communes ont mis en place une action de stérilisation des chats errants, pour leur éviter, ainsi qu'aux générations à naître, la fourrière ou la misère. Un partenariat financier entre une asbl ou une convention avec les vétérinaires formalise la procédure. Les chats errants capturés sont ensuite relâchés sur leur lieu de vie.

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.