Image
Vache
28 Novembre 2022

Viande cultivée et végétale: le Brésil en étudie les opportunités et les défis

Durant l’année 2022, des chercheurs brésiliens de l’Université Fédérale de Paraná (UFP) ont réalisé des études sur l’impact social et économique d’une transition vers une production de protéines alternatives, comme la viande végétale et cultivée. Ces études ont été réalisées à la demande de GAIA. Voici les principaux résultats.

 Ces études ont été réalisées par plusieurs professeurs de l'UFP: le Professeur Rodrigo Luiz Morais-da-Silva, PhD en Management; Eduardo Guedes Villar, Doctor of Business Administration; le Professeur Germano Glufke Reis, Phd en Management et professeur en Management et Carla Forte Maiolino Molento, Professor of Animal Welfare.

 

Un contexte alimentaire mondial très préoccupant

 Depuis 50 ans, la consommation alimentaire mondiale a quadruplé et la population mondiale consomme deux fois plus de viande qu’avant. La surconsommation et la surproduction de viande provoquent les pires dommages environnementaux puisque cette industrie alimentaire conduit à l'appauvrissement des sols, la réduction de la biodiversité, l'utilisation intensive de l'eau, l'exploitation des animaux et le changement climatique.

 Par ailleurs, les animaux issus des élevages intensifs sont bourrés d’antibiotiques, en particulier dans les pays en développement où la production animale intensive est en plein essor (Chine, Inde, Vietnam, Brésil, Turquie, Égypte). Des études montrent que les animaux deviennent résistants aux médicaments et qu’en plus de se retrouver dans leurs viandes, il ne sera plus non plus possible de déterminer sur le long terme les bactéries qui auront résisté dans la viande mise sur le marché. (Informations sur base de 900 études réalisées entre 2000 et 2018 recensées par l’épidémiologiste belge Thomas Van Boeckel.)

 Face à ce scénario alarmant, la nécessité d’évoluer vers une production alimentaire plus durable, qui n’implique pas d’abattage d’animaux est primordiale. C’est ici qu’intervient, par le biais d'innovations et de nouvelles technologies, la production de viandes alternatives telles que la viande à base de plantes et la viande cultivée*.

 

Viande végétale & viande cultivée : des avantages évidents

 *La production à base de plantes utilise des processus innovants en combinant différents produits végétaux (céréales) pour présenter des produits dont la texture, le goût et l'apparence sont identiques à ceux de la viande produite par des moyens conventionnels.

*La production de viande cultivée repose sur un système d'agriculture cellulaire où la viande est produite via des processus de croissance et de structuration cellulaire. Ici, la viande vient de cellules de l'animal prélevées au moyen d'une biopsie, sans qu'il soit nécessaire d'abattre l'animal et de le faire souffrir pour produire l'aliment.

 Certaines projections montrent que les viandes alternatives représenteront une part importante de la production totale de viande dans le monde au cours des deux prochaines décennies. Au niveau environnemental, les avantages relevés sont nombreux.

 

Les enjeux du développement des viandes alternatives 

 Les études menées au Brésil ont pour objectif de comprendre les principaux défis et opportunités au niveau social que cette transition peut représenter. Le Brésil a été choisi car, en tant qu’important producteur de viande, il est probable qu’il soit plus touché par l'entrée des viandes alternatives dans la chaîne de production.

 Les études ont été officiellement validées et éditées dans les revues scientifiques.

 

études scientifiques

Résultats des études scientifiques 

 

La première étude, centrée sur le Brésil, a recensé 9 avantages, 5 défis sociaux et 7 recommandations.

 Voici les 9 avantages de la transition vers la viande végétale et la viande cultivée :

1. Les opportunités pour les producteurs agricoles

2. De nouvelles possibilités d'emploi à certains stades de la chaîne de production

3. Le développement du capital humain

4. L’augmentation des salaires à certains stades de la chaîne de production

5. L’amélioration des conditions de travail

6. De nouvelles opportunités commerciales

7. Un meilleur accès à la nourriture

8. Un degré plus élevé de salubrité des produits à base de protéines alternatives

9. L’amélioration des conditions éthiques des animaux

  

Les 5 défis sociaux sont :

1. La réduction de la demande pour les producteurs conventionnels

2. Les pertes d'emplois dans les étapes d'élevage et d'abattage de la chaîne de production conventionnelle

3. Le manque de connaissances des besoins en ressources humaines, potentiel obstacle à l'entrée de la nouvelle chaîne de production

4. Les prix élevés et les faibles revenus des gens qui peuvent restreindre l'accès aux protéines alternatives

5. Le manque d’informations appropriées chez les consommateurs qui peut entraîner une résistance aux produits

 

Les 7 recommandations pour le développement de la filière des viandes alternatives au Brésil sont :

 1. La construction d'un plan national lié au potentiel et aux besoins du pays

2. L’élaboration de plans stratégiques locaux et régionaux

3. La création de pôles d'innovation pour accélérer le développement et l'offre de produits à base de protéines alternatives

4. Le soutien à la recherche et à l'innovation des universités et des instituts de recherche

5. L’investissements dans le développement d'un capital humain capable d'intégrer les différentes étapes de la nouvelle chaîne de production de la viande cultivée

6. Des politiques publiques pour soutenir les agriculteurs locaux dans cette transition

7. De vastes campagnes d'éducation et des initiatives gouvernementales pour sensibiliser les consommateurs brésiliens aux avantages des viandes alternatives

 

Conclusion

 L’étude conclut que l'engagement élevé des parties prenantes, telles que le gouvernement, l'industrie et les consommateurs, sera essentiel pour réaliser les avantages présentés. Le fait de connaître l'impact social des protéines alternatives est central pour mieux guider le processus de transition.

 

La seconde étude évalue l’impact de la transition sur les emplois via une comparaison entre trois régions : le Brésil, les États-Unis et l'Europe.

 

Les résultats de l’enquête montrent :

 · Un potentiel de création de nouveaux emplois hautement qualifiés au sein de la production de viande végétale et cultivée.

· Un Brésil plus optimiste que l’Europe quant au potentiel de création d'emplois de la production de viande végétale et cultivée.

 

Conclusion

 La conclusion de l’étude souligne l’importance du soutien de la transition protéique par le gouvernement et les autres parties prenantes pour maximiser les opportunités d'emploi : reconversions, formations, soutiens, subventions, allégements fiscaux et investissements. Il s’agit aussi d’une remarquable opportunité de créer de nouveaux emplois plus attrayants en termes de conditions de travail physiques et financières. ​

  

Matériels additionnels 

 Vous retrouvez ici les liens vers les articles scientifiques des deux études :

 Article 1 : Focus sur l’impact social au Brésil

 https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0306919222001099

 Article 2 : Focus sur l'emploi au Brésil, aux États-Unis et en Europe

 https://www.nature.com/articles/s41599-022-01316-z

Téléchargez ici les études complètes :

First report :The expected social impact of cultivated and plant-based meats in Brazil. ​ Analysis of social opportunities and challenges for the country.

First report _ The expected social impact of alternative meats in Brazil _ Morais-da-Silva Reis and Molento (2021)
Document
PDF, 1001.29kb

Second report - TThe expected impact of the entry of cultivated and plant-based meats on jobs in Brazil, the United State and Europe.

Second report - The expected impact of the entry of cultivated and plant-based meats on jobs in Brazil, the United State and Europe (2022)
Document
PDF, 405.76kb

 Informations complémentaires

Visitez notre site web www.viandecultivee.be pour en savoir davantage sur le concept, l’évolution, les acteurs et les enjeux du développement de la viande cultivée.