Votre voix compte pour une Europe sans fourrure

Votre voix est importantE POUR UNE EUROPE SANS FOURRURE

Les animaux des usines à fourrure subissent un confinement intense, disposés en rangées dans des petites cages. Ils souffrent d’automutilation, de blessures infectées, de membres manquants et de cannibalisme. L’élevage d’animaux à fourrure va à l’encontre du concept le plus élémentaire de bien-être animal.

GAIA et l’initiative citoyenne européenne «Fur Free Europe» demande à l’UE

  • d’interdire les usines à fourrure
  • d’interdire les produits issus des usines à fourrure sur le marché européen

Soyez acteur de cet événement historiqueAgissez maintenant et signez la pétition. Vous faites la différence. Il ne s’agit pas d’une simple pétition. Lorsque nous aurons atteint 50.000 signatures validées en Belgique (1 million de signatures validées en Europe), la Commission européenne sera obligée de réagir et de prendre des mesures.

 

Agissez maintenant pour mettre enfin un terme à l'industrie de la fourrure en Europe.

POURQUOI INTERDIRE la production et le commerce de la FOURRURE en europe ?

IMMORAL

Les besoins comportementaux complexes des espèces animales sauvages, comme les renards et les visons, qui sont élevés pour leur fourrure ne sauraient être comblés dans les élevages à fourrure. Enfermer des animaux dans de petites cages pour uniquement les tuer, pour la valeur de leur fourrure ne peut pas non plus être légalisé pour des espèces domestiques comme les lapins et les chinchillas. L’élevage d’animaux à fourrure est immoral, peu importe où il a lieu, et c’est pourquoi nous demandons également l’interdiction de la vente de fourrure.

DANGEREUX

Les usines à fourrure comportent un risque pour la santé animale et humaine. Lors de la pandémie de COVID-19, des centaines d’élevages de visons ont été touchés par des épidémies de coronavirus, et l’on a découvert que des animaux avaient transmis à l’homme de nouvelles variantes du virus SRAS-CoV-2.

NON DURABLE

L’élevage d’animaux à fourrure présente un impact environnemental important et fait peser une grave menace sur la biodiversité indigène. Depuis qu’il s’est échappé des élevages d’animaux à fourrure, le vison d’Amérique est présent dans toute l’Union européenne et a entraîné d’importants dommages à la faune indigène européenne. Le traitement et la teinture de la fourrure nécessitent l’utilisation de produits chimiques toxiques. Le traitement et la teinture des fourrures figurent parmi les cinq industries les plus polluantes en matière de pollution des sols par des métaux toxiques.

 

QU’EST-CE QU’UNE INITIATIVE CITOYENNE EUROPÉENNE?

GAIA soutient l'initiative citoyenne européenne «Fur Free Europe ». Celle-ci constitue un moyen unique et efficace pour les citoyens de l’UE de contribuer à façonner notre avenir en demandant à la Commission européenne de proposer de nouvelles lois.

Il ne s’agit pas d’une simple pétition. Lorsqu’une initiative atteint 1 million de signatures validées, la Commission européenne est obligée de réagir et de prendre des mesures.

Pour y parvenir, l’initiative exige des citoyens qu’ils fournissent des données à caractère personnel pour confirmer leur soutien. Rassurez-vous, vos informations ne peuvent être utilisées que dans le but de soutenir cette initiative, et non à d’autres fins. GAIA et Fur Free Europe se conforment à toutes les exigences légales, au RGPD et aux règles de protection des données.