En bref

Grâce à GAIA, la Wallonie, la Région de Bruxelles-Capitale et la Flandre ont voté l'interdiction des élevages d'animaux à fourrure. En 2023 au plus tard, notre pays sera exempt d'usines à fourrure. Reste un problème majeur : alors que des alternatives existent, la Belgique autorise toujours la vente de vêtements et d'accessoires produits avec de la fourrure véritable.

GAIA œuvre à mettre un terme à la vente de fourrure en Belgique, et agit en tant que membre de la Fur Free Alliance pour combattre l'industrie de la fourrure dans le monde.

En savoir plus

La production de fourrure occasionne chaque année et partout dans le monde la souffrance et la mort de dizaines de millions de renards, visons, chinchillas, ratons laveurs, castors et d'autres animaux. Ils sont élevés en cages puis gazés, électrocutés par voie anale, noyés, battus, ou encore mis à mort par d'autres moyens, dans le but d'en faire des manteaux, des cols ou autres accessoires.

L'élevage de visons en Belgique

En Belgique, seuls des visons étaient élevés pour la fourrure. 160.000 visons étaient chaque année maintenus enfermés dans des cages étriquées de 30x80x30 cm (la taille de quelques boîtes à chaussures). Dans ces conditions, de nombreux animaux montrent des signes de névrose liée à l'enfermement.

Résultats

Ressources

Impact environnemental de la fourrure - CE Delft, 2011
Document
PDF, 1.02mb
Impact environnemental de la fourrure et de la fausse fourrure / comparaison - CE Delft, 2013
Document
PDF, 783.8kb
Fourrure : les arguments de l'industrie réfutés - 2008
Document
PDF, 10.99mb
Sondage IPSOS - les belges et la fourrure - 2009
Document
PDF, 4.71mb
Sondage IPSOS - les belges et la fourrure - 2012
Document
PDF, 1.49mb
The welfare of animals kept for fur production, EFSA, 2001
Document
PDF, 861.23kb
Comment faire la différence entre vraie et fausse fourrure ?
Document
PDF, 76.18kb

Législation