La Ville de Bruxelles renonce aux stérilisations brutales des pigeons grâce aux actions de GAIA

La Ville de Bruxelles renonce aux stérilisations brutales des pigeons grâce aux actions de GAIA

Succès
25 juillet 2011

Bruxelles - 25 juillet 2011. L'échevin bruxellois de l'urbanisme, Christian Ceux, a décidé de mettre un terme à la collaboration entre la ville et la SACPA. Dans une vidéo diffusée en janvier dernier, GAIA révélait comment cette société française, mandatée par la Ville de Bruxelles, s'y prenait pour stériliser des pigeons sans anesthésie correcte. Une pratique par ailleurs interdite en Belgique. http://vimeo.com/25719910

En caméra cachée

Jusqu'ici, cette opération chirurgicale douloureuse était pratiquée par la SACPA, une société parisienne spécialisée dans la capture d'animaux errants ou considérés nuisibles. Pour ce faire, 3000 pigeons étaient capturés à Bruxelles chaque année, avant d'être envoyés à Paris pour y subir la stérilisation, et réexpédiés finalement à Bruxelles. En caméra cachée, GAIA avait filmé à Paris l'opération des pigeons encore conscients et mal anesthésiés. Lors de la diffusion des images, l'organisation de défense des animaux avait demandé à la Ville de Bruxelles de mettre sans tarder un terme à cette pratique, et d'opter pour une solution résolument plus éthique : l'installation de pigeonniers contraceptifs. Jusqu'à aujourd'hui, la demande de GAIA était restée lettre morte.

Pigeonniers contraceptifs

Les pigeonniers contraceptifs attirent la colonie de pigeons urbains, qui s'y reproduisent et y pondent leurs œufs. Il ne reste plus qu'à substituer ces œufs par des leurres. Cette méthode de contrôle des naissances est une alternative efficace aux abattages massifs et aux stérilisations.

Pas de prolongation de contrat

L'échevin en charge a rendu vendredi dernier publique sa décision de ne pas prolonger les contrats avec la SACPA. Christian Ceux voit des « zones d'ombre quant à la légalité de l'opération et au transport des volatiles de la Belgique vers la France ». GAIA salue la décision de l'échevin et espère pouvoir collaborer avec la ville afin de mettre en place une solution respectueuse des pigeons.

Cliquez ici pour les images

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.