Le rodéo de Libramont n’aura pas lieu

Le rodéo de Libramont n’aura pas lieu

Action de GAIA
25 juin 2014

Ce week-end se tiendra à Libramont la foire US Dream, qui célèbre la culture et le rêve américains. Mais il s'en est fallu de peu pour que l'événement devienne un cauchemar pour les animaux utilisés. Les organisateurs avaient en effet cru bon d'organiser des rodéos sur chevaux et taureaux. C'était sans compter sur l'intervention de GAIA, qui a interpellé la cellule Bien-être animal du SPF Santé publique ainsi que les sponsors de l'événement. Grâce à cette démarche, les organisateurs ont décidé d'annuler toute épreuve de rodéo.

Il faut dire que ce type de compétition est loin d'être anodin pour les chevaux et les taureaux : pour provoquer artificiellement les ruades, nécessaires au « spectacle », les reins des animaux sont compressés à l'aide d'une sangle. Enserrant une zone sensible chez les animaux, celle-ci est source de souffrance et de stress. Par ailleurs, les chutes et les ruades occasionnent fréquemment des fractures vertébrales, des blessures ouvertes, des perforations pulmonaires, des côtes cassées... GAIA n'a donc pas tergiversé : l'organisation a fait parvenir à l'organisateur une longue lettre détaillant toutes les raisons de déprogrammer la compétition de rodéo pour des motifs de souffrance animale.

D'autant plus que les compétitions de rodéo enfreignent la loi belge relative à la protection et au bien-être des animaux. « Plusieurs dispositions légales empêchent l'utilisation d'animaux dans un contexte tel qu'une compétition de rodéo », explique le président de GAIA, Michel Vandenbosch. « Par essence, ces compétitions sont cruelles pour les animaux puisqu'elles consistent à favoriser leurs réactions d'excitation et de peur en leur occasionnant du stress et de la douleur. » Un avis d'ailleurs partagé par la Commission européenne : dans une lettre datée du 15 septembre 2006, le commissaire européen Markos Kyprianou indique que « la manière dont les animaux sont traités pendant un rodéo est contraire aux principes que la Commission européenne a établis dans le cadre de la protection et du bien-être des animaux ».

Outre les autorités, GAIA a aussi contacté les sponsors d'US Dream afin qu'ils prennent position sur la problématique. Une démarche payante, puisque parmi eux, le siège belge de l'American Chamber of Commerce a indiqué à GAIA ainsi qu'aux organisateurs qu'elle « soutient pleinement cette annulation de rodéos à cause des souffrances et lésions constatées par les vétérinaires lors de rodéos sur chevaux et taureaux ». Et en début de cette semaine, le SPF a communiqué ses injonctions formulées à US Dream sur la base de la loi relative à la protection et au bien-être des animaux : interdiction d'utiliser des bovins chevauchés dans le rodéo, d'employer des moyens extérieurs (sangles abdominales ou stimulateurs électriques) pour rendre artificiellement « sauvages » les chevaux utilisés, et d'organiser des prises d'animaux vivants au lasso.

Devant toutes ces mesures, les organisateurs ont donc décidé d'annuler toute épreuve de rodéo et de se limiter à la monte américaine, avec une démonstration de maniement de troupeau. Michel Vandenbosch se dit satisfait de cette décision, et indique d'ores et déjà que des observateurs de GAIA seront sur place pour vérifier si les organisateurs respectent leurs engagements.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.