Meilleure protection pour les chevaux et les ânes

Meilleure protection pour les chevaux et les ânes

Succès
14 janvier 2013

Les équidés (chevaux et ânes) détenus en prairie et qui ne sont pas mis à l'étable doivent désormais disposer d'un abri naturel ou artificiel.

Cette nouvelle norme, en application depuis jeudi passé, a été adoptée dans le cadre de la loi sur la protection et le bien-être des animaux, sur proposition de la ministre en charge, Laurette Onkelinx. Elle vise à assurer une meilleure protection des chevaux contre les conditions météorologiques difficiles, telles que la pluie battante, le vent violent ou le soleil. A l'origine de la nouvelle loi : l'avis en la matière, rendu par le Conseil du Bien-être animal, dont GAIA est membre. Nous avons ainsi pu participer au groupe de travail "Chevaux en prairie" du Conseil, jusqu'à cet accord avec le secteur équestre.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.