GAIA ouvre la première maison close pour chats

GAIA ouvre la première maison close pour chats

Action de GAIA
28 janvier 2014

C'est une première mondiale : GAIA inaugure aujourd'hui une maison close pour chats en plein cœur de Bruxelles. Car avec plus de 30 000 chats qui atterrissent chaque année dans les refuges, la situation en Belgique reste dramatique. Il faut bousculer les mentalités et trouver des solutions. Avec cette campagne de sensibilisation, GAIA souhaite montrer de manière claire que les chats ont beaucoup trop de partenaires et beaucoup trop de petits. L'association de défense du bien-être animal réclame auprès des politiques une loi rendant obligatoire la stérilisation de tous les félins.

Une surpopulation qui ne recule pas

La surpopulation féline demeure un problème grave en Belgique. Selon les derniers chiffres, pas moins de 31 434 chats ont été placés en refuges en 2012. Or le nombre de félins excède de loin le nombre de places en foyers... Une situation devenue ingérable, qui contraint le plus souvent les refuges à l'euthanasie des animaux. Rien qu'en 2012 on dénombre quelques 11.208 euthanasies.

Pour résoudre cette situation, il n'y a qu'une seule solution : rendre obligatoire la stérilisation de tous les chats, y compris pour les particuliers. GAIA lance aujourd'hui une nouvelle action de sensibilisation afin d'interpeller les Belges et de demander au monde politique une loi allant dans ce sens.

Découvrez le tout premier bordel pour chats

Pour démontrer que les chats ont beaucoup trop de partenaires et beaucoup trop de petits, GAIA inaugure aujourd'hui le tout premier bordel pour chats ! Une première mondiale : une maison close réservée aux félins en plein cœur de Bruxelles... En réalité, il s'agit d'une projection animée sur la façade SUD du Crowne Plaza de Bruxelles, représentant une maison close digne des plus grands quartiers rouges. On y découvre la vue extérieure d'un bordel : des fenêtres allumées au néon, des ombres de chats langoureuses, différentes chambres laissant entrevoir une activité sexuelle féline... Une animation qui prend vie sous les yeux ébahis des passants, avant de laisser apparaître le message de GAIA : « Les chats ont beaucoup trop de partenaires et trop de petits. Faites stériliser votre chat ».

Michel Vandenbosch, Président de GAIA : « Chez les chats, 1 + 1 = 6 et ce, deux à trois fois par an. Avec cette campagne, nous souhaitons faire comprendre de manière claire que les chats ont trop de petits et que c'est aux propriétaires de faire en sorte qu'ils n'engendrent pas une descendance vouée à l'abandon ou à l'euthanasie. La situation doit évoluer, et rapidement !»

Une question d'équilibre

Selon le plan chats mis en place par Laurette Onkelinx, tous les refuges et les éleveurs de chats doivent identifier et enregistrer les animaux avant la vente à des particuliers. Ce plan prévoyait d'ailleurs l'obligation légale de stériliser tous les chats dès 2016, y compris pour les chats des particuliers. Mais cette étape n'a pas été transposée en loi. On est donc encore bien loin d'une vraie régulation efficace, s'appliquant à tous les propriétaires de félins. Pourtant, la situation impose de rétablir au plus vite l'équilibre entre le nombre de chats et de foyers prêts à les accueillir.

C'est pourquoi GAIA fait de nouveau campagne aujourd'hui. Michel Vandenbosch, Président de GAIA : « La situation en Belgique reste dramatique. Le nombre de chats et chatons placés en refuges ne diminue pas et c'est sans compter ceux qui sont abandonnés à leur triste sort. D'un côté l'on trouve des refuges submergés par les abandons sans que les adoptions ne suivent et d'un autre côté, des particuliers se sentant bien souvent dépassés par la reproduction de leur félin. Nous devons changer les mentalités et faire passer le message, y compris aux politiques et au gouvernement : il faut absolument rendre la stérilisation obligatoire pour tous les chats. Car au delà du devoir envers l'animal, stériliser c'est faire preuve d'esprit citoyen ! »

Soutenu par Animaux en Péril, le refuge de Saint-Trond, la Chaîne Bleue Mondiale et bon nombre d'autres associations de bien-être animal et de refuges, GAIA insiste auprès de la Ministre Laurette Onkelinx, en charge du bien-être animal, et auprès du Gouvernement fédéral pour adapter la loi et rendre la stérilisation obligatoire pour les chats des particuliers. Tout comme le Conseil du Bien-être des animaux l'avait d'ailleurs recommandé à la Ministre.

Découvrez le quartier rouge

La projection aura lieu chaque soir du 28 janvier au 1er février 2014 inclus (entre 17h et 21h30) sur la façade SUD du Crowne Plaza. Les internautes peuvent également se balader dans le quartier rouge des chats via www.gaia.be. La campagne s'accompagne d'une vidéo, qui circule via les réseaux sociaux de GAIA, et d'annonces dans les magazines.

Plus d'actualités sur:

Pour un abaissement du taux de TVA pour la stérilisation des chats

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.