La castration à vif des porcelets : une épreuve douloureuse et traumatisante

La castration à vif des porcelets : une épreuve douloureuse et traumatisante

GAIA informe
08 février 2016

Lors de la conférence sur la protection et le bien-être animal de la semaine dernière à Rouvroy (Province de Luxembourg), en présence de Benoît Lutgen et du Ministre du Bien-être animal Carlo Di Antonio, ce dernier aurait déclaré au sujet de la castration à vif des porcelets que « ça n'est pas une catastrophe quand on les voit courir cinq minutes après ». Toujours selon ses dires, les porcelets ne souffrent pas lors de la castration et a même proposé d’assister à une telle opération pour se rendre compte que les animaux ne ressentent aucune douleur.

Quatre millions de porcelets mâles subissent chaque année en Belgique cette intervention douloureuse et traumatisante. Entendre ces propos de la part d’un Ministre du Bien-être animal alors que l’extrême souffrance animale a déjà été scientifiquement démontrée à de nombreuses reprises nous déçoit au plus haut point.

Faites vous aussi part de votre déception au Ministre par e-mail à carlo [dot] diantonio [at] gov [dot] wallonie [dot] be et réclamez, comme GAIA le demande depuis plus de 15 ans, que cette pratique cruelle soit interdite une bonne fois pour toutes !

Plus d'actualités sur:

Pour une interdiction de la castration chirurgicale des porcelets en Wallonie et dans l'UE

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.