Le Boudewijn Seapark de Bruges doit améliorer les conditions de vie de ses dauphins

Le Boudewijn Seapark de Bruges doit améliorer les conditions de vie de ses dauphins

Action de GAIA
30 janvier 2014

Le compromis a été long à atteindre mais il est honorable, et permettra d'améliorer sensiblement la qualité de vie de Puck, Beachie, Roxanne, Yotta (née à l'état sauvage), Indy et Ocean, les 6 dauphins du Seapark de Bruges. Pour GAIA et la Chaîne Bleue Mondiale, c'est un pas en avant, mais pas un aboutissement. Les deux organisations de défense des animaux commentent les modifications imposées au Boudewijn Seapark de Bruges, en application de la Résolution de la Chambre du 10/06/2010 sur la détention de dauphins en captivité.

GAIA et la Chaîne Bleue Mondiale (CBM), qui ont participé au groupe de travail à l'origine de l'avis en question, restent d'avis que les dauphins n'ont pas leur place en captivité, mais qu'ils sont le mieux adaptés dans les mers et océans, où ils peuvent vivre conformément à leurs besoins spécifiques naturels, comportementaux et de bien-être.

Les principaux éléments retenus dans l'avis selon GAIA et la CBM :

  1. Un bassin extérieur doit être mis en place.

  2. La surface de nage disponible doit être revue à la hausse. Les bassins devront répondre aux normes de l'EAAM (European Association for Aquatic Mammals), qui imposent des dimensions plus grandes.

  3. Une commission d'accompagnement devra être constituée, pour vérifier l'application stricte de l'avis.

  4. Le programme éducatif devra mettre l'accent sur les dauphins dans leur environnement naturel.

  5. Lors d'une demande de détention d'un animal supplémentaire, le Conseil du Bien-être animal devra être consulté.

Le Conseil du Bien-être animal a accompli la tâche demandée par le Parlement, conformément à la résolution. C'est à dire en ajustant les normes en vigueur afin d'améliorer la protection des animaux.

La résolution demande également au gouvernement d'interdire toute nouvelle implantation de delphinariums en Belgique.

Les priorités sont actuellement :

  • La conversion de l'avis en loi,

  • L'application de l'avis de façon stricte,

  • La constitution d'une commission d'accompagnement, l'application de la demande de la Chambre de sorte à limiter à un seul le nombre de delphinariums en Belgique, et la présentation par le Boudewijn Seapark d'un plan en plusieurs étapes en concertation avec la commission d'accompagnement.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.