10 000 animaux échappent à des tests mortels

10 000 animaux échappent à des tests mortels

GAIA informe
30 août 2012

Dix mille rats échapperont à des tests in vivo inutiles pour la fabrication de produits chimiques. L'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a rejeté les propositions d'essai introduites par plusieurs entreprises, qui visaient à tester deux produits sur des milliers de rats pour la fabrication de caoutchouc et de colle. Les animaux auraient été inutilement empoisonnés. L'une des entreprises en question a elle-même retiré une proposition de test sur animaux pour le développement de deux autres produits chimiques industriels. Ce refus de l'ECHA répond à la demande de la Coalition européenne pour mettre fin à l'expérimentation animale (ECEAE). Les toxicologues travaillant pour cette Coalition, représentée en Belgique par GAIA, ont pu démontrer que ces expériences étaient inutiles. Environ 10 000 animaux échapperont ainsi à des tests de toxicité mortels.

Toxicité

La proposition d'essai finalement refusée par l'ECHA visait à étudier la toxicité des produits sur deux générations d'animaux. Les animaux auraient absorbé de force la substance chimique par voie orale, avant d'être inséminés. Leurs petits auraient alors dû ingérer à leur tour le produit chimique, et être également inséminés. Cette expérimentation animale aurait coûté plusieurs centaines de milliers d'euros.

Les propositions d'essai sous la loupe

Conformément au règlement européen REACH (enregistrement, évaluation et autorisation des produits chimiques), l'Agence européenne des produits chimiques est chargée de déterminer si plus de 30 000 produits chimiques sont sans danger pour l'homme et l'environnement. Dans ce but, des tests sur animaux sont réalisés dans de nombreux cas, entraînant la souffrance et la mort de ceux-ci. Mais avant de conduire ces expériences, les entreprises doivent introduire auprès de l'ECHA une proposition d'essai, elle-même publiée sur le site internet de l'Agence. « Nos toxicologues examinent le plus de propositions possible, et l'ECHA détermine ensuite si les tests peuvent ou non avoir lieu », explique le président de GAIA, Michel Vandenbosch.

« Nos toxicologues sauvent des animaux »

La Coalition européenne est la seule organisation agissant de manière proactive auprès de l'ECHA dans le cadre de l'approbation ou non des expériences. Pour ce faire, la Coalition dispose d'une équipe dévouée de toxicologues, cofinancée par GAIA. Ces scientifiques vérifient s'il existe des méthodes de tests sans recours aux animaux, et si des expériences similaires ont été conduites sur des animaux par le passé, permettant d'en utiliser les résultats et d'éviter l'utilisation d'autres animaux.

Plus d'actualités sur:

Signez notre pétition contre les tests des produits d'entretien sur animaux

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.