Interdiction de l'abattage sans étourdissement à Bruxelles

Interdiction de l'abattage sans étourdissement à Bruxelles

GAIA informe
30 juin 2022

Nous n'abandonnerons pas les animaux et continuerons la lutte.

Le vendredi 17 juin, le parlement bruxellois a sacrifié l'humanité envers les animaux à la rigidité des partisans de la ligne dure religieuse. Les conclusions de la Commission Environnement et Bien-être animal, qui avait rejeté la proposition d’interdiction, a été acceptée en séance plénière avec 42 votes « pour », 38 « contre » et 8 abstentions. Le « oui » l’a emporté, ce qui a signifié le rejet de la proposition d’interdiction.

Ce fut une journée noire les animaux en Région bruxelloise. La proposition qui visait à interdire l'abattage sans étourdissement (déposée par DéFi, Groen et Open Vld) a été rejetée lors de la séance plénière du jour.

Ce jour-là, la compassion envers les animaux a été condamnée et la démocratie parlementaire remplacée par une théocratie parlementaire. Les députés bruxellois qui ont voté contre l’interdiction de l’abattage sans étourdissement ont fait preuve d'un manque d'humanité et d'éthique à l'égard des animaux sans défense, qui méritent une protection spéciale en vertu de la législation générale de Bruxelles sur le bien-être des animaux. Ils se sont également inclinés devant les vérités alternatives des extrémistes religieux, devant la négation scientifiquement complètement dépassée de la souffrance prouvée, extrême et évitable des animaux abattus sans étourdissement.

GAIA S'EST BATTU COMME UN LION

GAIA a tout fait pour que les députés bruxellois se rendent compte à quel point les animaux souffrent énormément lorsqu’il sont abattus sans être étourdis. Notre président, Michel Vandenbosch, s'est adressé au Parlement de Bruxelles en tant qu'expert et nous nous sommes également rendus au siège du PS pour tenter d’influencer leurs députés dans le bon sens.

Les parlementaires bruxellois qui ont voté en défaveur de l’étourdissement ont montré qu’ils refusent de prendre pleinement en considération :

  • la science. Celle-ci a rappelé que les animaux égorgés sans étourdissement peuvent souffrir pendant plusieurs longues minutes (jusqu’à 12 dans certains cas pour les bovins).

  • la justice. La Cour Constitutionnelle belge et la Cour de Justice de l’Union Européenne ont estimé que l’introduction d’une interdiction légale de l’abattage sans étourdissement (comme c’est le cas en Wallonie et en Flandre) ne nuit pas à la liberté de culte, mais constitue le juste équilibre entre la liberté de culte et l’intérêt du bien-être animal.

  • l’opinion publique bruxelloise, qui se montre très majoritairement favorable (70%) à l’étourdissement obligatoire (sondage Ipsos, 2021). Idem pour 53% des musulmans (favorables ou sans opinion) et 9 européens sur 10 qui soutiennent la disposition.

  • la loi, qui depuis 2018, reconnaît que l’animal est un être vivant doué de sensibilité bénéficiant d’une protection particulière, mais aussi l’accord du Gouvernement bruxellois affirment la nécessité de protéger les animaux, reconnaissant leur état de vulnérabilité par rapport à l’homme.

Et que dire de la cohérence et de l’honnêteté politique ? Plusieurs partis ayant soutenu l’étourdissement en Wallonie s’y sont radicalement opposés à Bruxelles.

Ils ont par contre été réceptifs aux prétextes manipulateurs, contre-vérités, mensonges, fabrications irrationnelles, exagérations et suspicions fabriquées utilisés par les opposants à l'interdiction. Ces députés ont fait preuve d'un mépris sans précédent pour les valeurs et les normes sociales actuelles, largement répandues en matière de traitement des animaux : les animaux doivent être épargnés de toute souffrance évitable. Par conséquent, les animaux destinés à l'abattage doivent, sans exception, être étourdis avant d'être abattus !

LA LUTTE N'EST PAS FINIE

Ce vote extrêmement déplorable a abondamment été relayé par la presse qui a déjà indiqué que cela laissera des traces et reviendra sur la table.

Vous trouvez ci-dessous les votes par parti :

PS : 14 contre, 2 pour, 0 abstention

Ecolo : 9 contre, 6 pour, 0 abstention

MR : 0 contre, 12 pour, 1 abstention

DéFI : 2 contre, 6 pour, 2 abstentions

PTB : 11 contre, 0 pour, 0 abstention

Les Engagés : 3 contre, 0 pour, 2 abstentions

Groen : 0 contre, 4 pour, 0 abstention

N-VA : 0 contre, 3 pour, 0 abstention

Open Vld : 0 contre, 2 pour, 1 abstention

one.brussels-Vooruit : 2 contre, 1 pour, 0 abstention

Vlaams Belang : 0 contre, 1 pour, 0 abstention

CD&V : 0 contre, 1 pour, 0 abstention

Agora : 0 contre, 0 pour, 1 abstention

PVDA : 1 contre, 0 pour, 0 abstention

Indépendants : 1 contre, 1 pour, 0 abstention.

Les parlementaires qui se sont abstenus ont malheureusement fait preuve de lâcheté. GAIA incite les partis et leurs mandataires à prendre leurs responsabilités, à s’engager formellement et à se positionner en toute transparence et en vue des élections de 2024 sur la question du bien-être des animaux d’élevage, y compris en matière de mise à mort.

Ils doivent comprendre que le citoyen attend plus que de vagues déclarations d’intention et n’accorde aucune importance au bien-être électoral.

Les citoyens, tout comme les animaux, méritent enfin le respect des valeurs éthiques qui, en 2022, caractérisent une société moderne qui a évolué pour un mieux par rapport au comportement vis à vis des êtres sensibles que sont les milliers de moutons et de bovins. Eux continueront à subir inutilement un des pires supplices que l’on puisse infliger à un animal : être abattu sans étourdissement. Il ne fait vraiment pas bon être un mouton, une chèvre ou un bovin à Bruxelles actuellement…

La lutte n’est donc pas finie. Nous remettrons le sujet sur la table et suivrons attentivement les attitudes des députés bruxellois. Et nous savons que vous serez à nos côtés. GAIA ne lâchera jamais les animaux !

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.