L'Irlande interdit elle aussi les usines à fourrure

L'Irlande interdit elle aussi les usines à fourrure

Succès
01 avril 2022

L'Irlande rejoint la série de nations qui ont récemment introduit une interdiction des usines à fourrure. La France, l'Italie et l'Estonie, par exemple, ont introduit une telle interdiction en 2021. En Belgique également, il n'y a plus d’usines à fourrure depuis l'année dernière. Grâce entre autres à GAIA qui s’est battu pour cela depuis des années.

Au niveau international, GAIA – le représentant belge de la Fur Free Alliance – travaille également à la fermeture des usines à fourrure. Et l'Irlande est donc le pays le plus récent à avoir pris la décision de les interdire. Les trois dernières usines à fourrure de la région devraient fermer cette année.

Ann De Greef, directrice de GAIA, a déclaré : « Il est bon de voir que nos années de travail dans ce domaine portent maintenant leurs fruits. De plus en plus de pays réalisent enfin que l'élevage des animaux à fourrure est une industrie cruelle qui doit être arrêtée. Nous continuerons notre combat. »

Cette interdiction irlandaise a également été précédée d'une enquête auprès de la population irlandaise, qui a indiqué que 80 % des Irlandais étaient favorables à une interdiction.

Déjà plus de 15 ans

La cruauté de l'industrie de la fourrure a été mise en évidence par un rapport de Veterinary Ireland. Sur la base des preuves scientifiques disponibles, le rapport conclut que, pour des raisons de bien-être animal, « l'élevage de visons et d'animaux similaires pour la production de fourrure devrait être immédiatement interdit ».

Marc Glover de la Fur Free Alliance a déclaré : « C'est un jour historique pour le bien-être des animaux en République d'Irlande. Je participe à la campagne visant à mettre fin à l'élevage d'animaux à fourrure en Irlande depuis plus de 15 ans, et cette interdiction aurait dû être prononcée depuis longtemps… Mais c'est une excellente nouvelle pour tous ceux qui ont sympathisé. Je tiens à rendre hommage à tous les militants qui ont rendu cela possible. Il est maintenant important que les législateurs du monde entier - y compris au niveau de l'UE - prennent des mesures urgentes pour mettre fin une fois pour toutes à la cruauté de l'élevage des animaux à fourrure. »

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.