Un porcelet tué à la carabine dans un club d’étudiants anversois

Un porcelet tué à la carabine dans un club d’étudiants anversois

GAIA informe
25 mars 2013

Il y a quelques jours, la presse flamande révélait qu'un club d'étudiants anversois (« Reuzegom ») avait, dans le cadre des baptêmes à la KUL, demandé aux étudiants de détenir pendant plusieurs mois des lapins, en vue de les abattre début mai. Le club d'étudiants n'en est cependant pas à son coup d'essai. Sur la page Facebook du Reuzegom, GAIA a découvert une vidéo d'environ 6 minutes, réalisée par le club lui-même, et montrant un porcelet portant le nom de « Spekkie » se faire abattre par un tir de carabine dans la tête. (Cliquez ici - visible de 4:07 à 4:33, et jusqu'à 6:20). Les faits, qui se sont déroulés à Wierde – une commune de l'entité de Namur –, datent de mars 2009. GAIA a déposé plainte auprès du parquet, de l'AFSCA et du Service Bien-être animal du SPF Santé publique. L'organisation de défense des animaux va également transmettre la vidéo en question à ces instances ainsi qu'aux autorités académiques de la KUL.

Abattu et embroché

La vidéo montre notamment un membre du club faire glisser son doigt le long du cou, un geste sans équivoque. Après avoir été abattu, le porcelet est pendu par les pattes, vidé de son sang, puis embroché à l'aide d'une barre métallique. La vidéo montre ensuite l'animal mort avec une cigarette dans la bouche, que l'on voit également être grillé. Au début de l'enregistrement, différentes séquences montrent le porcelet dénommé « Spekkie » être transporté dans une cage, affublé d'une casquette du club d'étudiants, puis courir en rond dans une cour avant d'être finalement abattu d'un coup de fusil. On peut lire à la fin de la vidéo « Reuzz 1 – Spekkie +++ » et « R.I.P. 06.01.09 – 20.03.09 ».

Manque total de notions morales

Outre la vidéo en elle-même, les réactions – toutes positives – visibles sur la page Facebook du club d'étudiants et à l'attention de ses membres, témoignent d'un manque total de notions morales à l'égard du traitement réservé au porcelet. GAIA dispose des noms des personnes ayant participé à cet acte de cruauté.

Plainte au parquet

GAIA a pris contact avec son avocat afin de déposer immédiatement plainte auprès du parquet pour cause d'infractions graves à la loi sur le bien-être animal. L'organisation rappelle que causer la mort d'un animal sans nécessité est puni d'une peine d'emprisonnement de 1 à 6 mois ainsi que d'une amende allant jusqu'à 12 000 euros. GAIA va également transmettre la vidéo à l'Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) ainsi qu'au Service d'inspection de la cellule Bien-être animal du SPF Santé publique.

Digne d'un psychopathe

« La justice et les autorités, directions académiques y compris, ainsi que toute autre instance concernée doivent absolument mettre un terme à ces pratiques honteuses, qui constituent visiblement une tradition dans le club d'étudiants Reuzegom. Les coupables doivent être punis », dénonce le président de GAIA, Michel Vandenbosch. « Ces pratiques sont dignes de psychopathes. »

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.