Le nouveau gouvernement bruxellois prévoit une politique du bien-être animal ambitieuse

Le nouveau gouvernement bruxellois prévoit une politique du bien-être animal ambitieuse

GAIA informe
15 juillet 2014

Le département de l'environnement de la Région de Bruxelles-Capitale se voit confier la responsabilité de la matière du bien-être animal, qui est régionalisée depuis le 1er juillet. C'est ce qu'il ressort du récent accord du gouvernement bruxellois. Le nouveau Gouvernement bruxellois souhaite mener une politique du bien-être animal ambitieuse, et ce tant au niveau des normes que du contrôle. Le gouvernement déploiera les moyens adéquats à cet effet.

Priorités

Parmi ses priorités, le nouveau gouvernement bruxellois entend interdire immédiatement l'élevage d'animaux pour la production de fourrure. Il accordera également une attention particulière au plan de stérilisation des chats, qui comprend la stérilisation obligatoire des chats domestiques et qui impose aux communes de mener une politique de stérilisation de chats errants afin d'éviter des problèmes de surpopulation. Les expériences sur les primates seront progressivement interdites et les tests sur animaux seront limités 'au strict nécessaire'. GAIA avait insisté auprès des négociateurs gouvernementaux pour que ces points soient repris explicitement dans l'accord de gouvernement bruxellois, ce qui est aujourd'hui le cas.

Les réglementations relatives à la commercialisation des chiens et des animaux exotiques seront également renforcées. Les sanctions pour la maltraitance et la négligence animale et pour l'élevage clandestin d'animaux seront également rendues plus sévères.

GAIA s'en réjouit, mais déplore une importante lacune

Michel Vandenbosch, président de GAIA, salue les mesures : « L'accord du gouvernement bruxellois répond à bon nombre de nos préoccupations. ». GAIA déplore toutefois que cet accord n'aborde pas l'abattage rituel sans étourdissement, qui entraîne des souffrances inacceptables auprès des animaux. « Une importante lacune », estime Michel Vandenbosch, qui profite de l'occasion pour annoncer une manifestation en faveur de l'étourdissement obligatoire de tous les animaux destinés à l'abattoir, sans exception pour les abattages rituels. Cette manifestation aura lieu le dimanche 28 septembre à Bruxelles. Plus d'informations sur l'événement sont disponible: Cliquez ici

Ministre du Bien-être animal

Afin de pouvoir mener, au cours des cinq années à venir, une politique en matière de bien-être animal digne de ce nom, consacrée aux préoccupations en matière de bien-être animal, il est essentiel que le bien-être animal devienne une compétence à part entière, confiée à un ministre expressément en charge du bien-être animal.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.