Non aux abattages rituels sans étourdissement, oui à l'électronarcose réversible

Non aux abattages rituels sans étourdissement, oui à l'électronarcose réversible

GAIA informe
13 juillet 2015

Les tests en vue de la démonstration de l'électronarcose réversible sur un mouton sont une initiative émanant de l'Échevin anversois de l'intégration, Fons Duchateau, soutenue par GAIA. Bien que cette technique puisse paraitre incommodante aux yeux des non-initiés, elle plonge directement l'animal dans un état d'inconscience et d'insensibilité.

L'électronarcose réversible fonctionne et prévient la souffrance animale, tout à fait évitable.

L'électronarcose représente une technique d'étourdissement indolore par laquelle le mouton étourdi perd toute sensibilité à la douleur et aux contractions qui le parcourent, comme le montrent ces images (comparable à une crise d'épilepsie inconsciente durant laquelle la lumière semble s'éteindre un court instant, après quoi tout se rétablit). Une minute et demie après l’électronarcose, l'animal redevient conscient et retrouve rapidement ses esprits. Ceci démontre que, grâce à cette méthode d'abattage avec étourdissement, l'animal est toujours vivant au moment où il est effectivement abattu. Il s’agit là de l’une des conditions rituelles importantes pour que les musulmans acceptent l'étourdissement et puissent certifier halal la viande issue d'abattages avec étourdissement.

La réalité des abattages rituels sans étourdissement : l'animal agonise

Nous sommes conscients que ces images sont difficiles et susceptibles de choquer, mais nous insistons sur le fait que l'électronarcose réversible ne provoque aucune douleur, que l'animal étourdi n'a pas conscience de ses contractions et qu'il ne se rappelle pas des faits lorsqu'il a repris conscience. Un mouton directement égorgé après électronarcose pour un abattage rituel ne ressent aucune douleur et ne reprend plus connaissance. En revanche, un animal pleinement conscient, abattu sans étourdissement, agonise jusqu'à plus de deux minutes et ressent pleinement la douleur.

Nous remercions vivement M. Duchateau pour son investissement dans cette cause en collaboration avec GAIA. Grâce à cette méthode, nous pourrons éviter à de nombreux moutons la souffrance et la douleur d'un abattage sans étourdissement. Cette méthode fonctionne, il ne reste plus qu'à l'appliquer à grande échelle.

Plus d'actualités sur:

Écrivez aux président(e)s de partis

Pour une interdiction de l’abattage sans étourdissement à Bruxelles-Capitale.

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.