Le nombre d’animaux de laboratoire pour les essais chimiques a doublé.

Le nombre d’animaux de laboratoire pour les essais chimiques a doublé.

GAIA informe
30 juin 2020

Le nombre d’animaux de laboratoire pour les essais chimiques a doublé.

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a publié ce mois-ci son dernier rapport sur l’utilisation d’animaux de laboratoire et les méthodes sans animaux de laboratoire. Le rapport montre une politique passive et défaillante. Le nombre d'animaux de laboratoire pour les tests chimiques a doublé depuis le rapport précédent en 2016, passant de 1 119 283 à 2 395 056 animaux en 2019. Et il y en a probablement encore plus, car certains tests sont absents des statistiques, tels que les tests cutanés et oculaires effectués sur des animaux vivants qui s’effectuent en parallèle avec les méthodes sans animaux. Cependant, la législation pour tester les substances chimiques (dite REACH) est claire : la préférence doit aller aux méthodes sans animaux et les tests sur les animaux ne sont autorisés que s'il n'existe pas d’alternative. Maintenant que l'appel pour prendre des mesures plus strictes contre l'utilisation de produits chimiques et pour rendre notre environnement exempt de poison s’intensifie, on craint de plus en plus que l'industrie soit avant tout une excuse pour faciliter les expériences douloureuses sur les animaux. Et donc, un prétexte pour s’investir moins sur le développement de méthodes sans animaux de laboratoire. Ceux-ci peuvent cependant fournir des informations beaucoup plus pertinentes que l'utilisation obsolète d’animaux de laboratoire. Sans poison c’est aussi sans animaux de laboratoire. GAIA et son partenaire européen Cruelty Free International appellent les décideurs politiques européens à appliquer les règles. L'Agence des produits chimiques doit agir de façon plus ferme dans leurs exigences pour faire respecter une industrie exempte d’animaux de laboratoire. En outre, il est inacceptable que des lapins soient toujours utilisés pour les tests cutanés et oculaires, alors que des alternatives existent depuis longtemps et ont été validées.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.