Mojo se porte très bien

Mojo se porte très bien

GAIA informe
25 mai 2011

Tout commença il y a trois ans, lorsque la Fondation AAP fut alertée des conditions de détention indignes de Mojo: pendant plus de 30 ans, ce chimpanzé fut enfermé dans une case de garage sombre et exiguë, dans un village à proximité de Durbuy. Sa propriétaire, une dame très âgée, ne parvenait pas à le soigner correctement. Elle le nourrissait d'aliments totalement inadaptés et lui donnait également de l'alcool, si bien que le chimpanzé souffre aujourd'hui d'un grave surpoids et d'une décomposition dentaire. Pendant tout ce temps, sa propriétaire refusait de le céder volontairement. En définitive, la Fondation AAP fit appel à l'équipe de GAIA afin de sortir de l'impasse et de libérer Mojo. Le chimpanzé a finalement pu être saisi, et mène désormais une nouvelle vie au refuge pour primates de la Fondation AAP, aux Pays-Bas.

Déjà 15 kg perdus

La réhabilitation de Mojo est soigneusement encadrée par les experts de la Fondation AAP. Lorsqu'il y fut amené, il pesait 111kg, soit un poids bien trop élevé pour un chimpanzé. Grâce à l'alimentation saine (finies les tartes à la crème et la bière !) et à l'exercice physique dont il bénéficie, il a déjà perdu 15 kg. Mais difficile de faire accepter de la nourriture saine à Mojo, qui n'y a jamais été habitué. Pour les fruits, pas de problème : il adore les bananes, les oranges, les mangues... Les légumes en revanche, c'est une autre paire de manches. Pour le moment, il préfère les carottes et les tomates mais déteste la chicorée. Les soigneurs essaient à présent de lui servir des granulés pour singes, contenant des vitamines essentielles, mais il refuse jusqu'ici de les avaler.

Monsieur Propre

La Fondation AAP nous envoie régulièrement un courriel pour nous donner des nouvelles de Mojo. Ou plutôt de Monsieur Propre : les soigneurs qui nettoient son enclos lui ont dernièrement donné comme matériel d'enrichissement un petit seau d'eau avec du savon, une brosse et une éponge. Et le chimpanzé s'est directement mis au travail : les barreaux, les murs, le sol, les fenêtres... Mojo Propre a tout nettoyé de fond en comble.

Un bon élève

En deux mois de temps, Mojo a déjà fait beaucoup de progrès. Et tout devrait aller pour le mieux pour lui : il apprend très rapidement. Dans un mois, il sortira de quarantaine, légalement obligatoire pour s'assurer qu'il n'est pas porteur de maladies, et en prévision d'un apprentissage visant à lui permettre de vivre avec d'autres chimpanzés. Nous sommes d'ores et déjà heureux que Mojo puisse à présent mener une vie digne, à laquelle il a droit.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.