La moitié des musulmans Belges sont positifs à l'égard de l'étourdissement des animaux avant l'abattage

La moitié des musulmans Belges sont positifs à l'égard de l'étourdissement des animaux avant l'abattage

GAIA informe
16 novembre 2010

Seulement un tiers des musulmans considèrent l'étourdissement comme inacceptable, selon un sondage mené à la demande de GAIA

L'organisation de défense des animaux GAIA a révélé aujourd'hui,-jour de la fête du sacrifice- lors d'une conférence de presse à Bruxelles, les résultats d'une enquête d'opinion menée à sa demande par l'agence InSites auprès de 261 répondants musulmans vivant en Belgique. Il s'agit de la 1ère enquête jamais réalisée sur la question auprès de citoyens de confession musulmane.

- 51% des musulmans interrogés ne sont pas personnellement opposés à l'étourdissement préalable des animaux

- 21% d'entre eux donnent même leur préférence à l'étourdissement avant l'abattage. 30% des répondants sont neutres.

  • un peu plus d'un tiers (38%) des répondants seulement estiment que le Coran interdit explicitement d'étourdir les animaux avant la saignée.

- un tiers (36%) des répondants considèrent l'étourdissement comme inacceptable. Même chez les musulmans les plus pratiquants, seule une moitié partage cet avis.

- 40% des musulmans interrogés sont prêts à substituer le sacrifice par un don lors de l'Aîd-el-Kebir. Seuls 28% s'y opposent.

Pour le président de GAIA Michel Vandenbosch, "l'idée que les musulmans s'opposent à l'étourdissement des animaux avant leur abattage doit être nuancé. Le point de vue officiel de l'Exécutif musulman qui rejette en bloc toute possibilité d'étourdir les animaux, ne représente qu'à peine plus d'un tiers de la communauté musulmane."

Cette information inédite bouscule les idées reçues et ravive le débat sur la nécessité de généraliser l'étourdissement des animaux avant leur abattage en vue de leur épargner des souffrances sévères.

"Ce sondage d'opinion constitue une nouvelle donne. Il n'existe plus de raison objective de s'opposer à la levée de l'exception légale qui autorise encore les égorgements à vif dans notre pays." déclare le président de GAIA

GAIA rappelle que de nombreuses instances islamiques dans le monde ont reconnu l'étourdissement comme compatible avec la religion.

Ce sondage d'opinion unique confirme qu'il règne en Belgique et ailleurs en Europe un faux débat autour de la question de l'abattage rituel. D'une part, de nombreuses recherches ont prouvé que l'étourdissement est de loin préférable pour épargner des souffrances aux animaux. Ce qui rejoint l'esprit de compassion envers les animaux enseigné par le Coran. D'autre part, l'étourdissement de certains animaux comme les poulets ou les lapins fait déjà l'objet d'une certification halal en Belgique.

GAIA a lancé trois appels à l'issue de sa conférence de presse :

aux politiciens : lever l'exception légale qui autorise encore les abattages par égorgement sans étourdissement.

à L'Executif musulman : prendre le mesure de l'opinion de la communauté musulmane et admettre la possibilité d'étourdir les animaux avant la saignée

aux musulmans : l'étourdissement apporte le plus de garanties pour éviter aux animaux des souffrances sévères. Lors de l'Aïd-el-Kebir, le don est un alternative empreinte de compassion pour les animaux et pour les humains.

[1] Enquête réalisée online entre le 27 octobre et le 8 novembre auprès de 261 répondants de confession musulmane [2] En Belgique, les abattages obéissent à l'obligation légale d'étourdir les animaux avant leur égorgement, en vue de leur épargner des souffrances sévères. Toutefois les abattages religieux bénéficient d'une dérogation autorisant l'égorgement d'animaux non étourdis, pleinement réceptifs à la douleur.

Plus d'actualités sur:

Écrivez aux membres du Gouvernement bruxellois

Pour une interdiction de l’abattage sans étourdissement à Bruxelles-Capitale.

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.