Une meilleure vie pour les poneys de foire

Une meilleure vie pour les poneys de foire

GAIA informe
02 février 2015

L'organisation de défense des animaux GAIA considère l'avis du Conseil du Bien-être Animal au sujet des poneys de foire comme un pas dans la bonne direction. « Mais », précise la directrice de GAIA Ann De Greef, qui a participé à l'élaboration de l'avis, « nous devrons déterminer dans la pratique s'il constitue une mesure suffisante pour le bien-être des poneys. » L'avis a été demandé par la Ministre Laurette Onkelinx, en charge du bien-être animal, et en raison des plaintes que celle-ci a reçues à propos des mauvaises conditions de détention des poneys utilisés dans les foires. Des normes claires au regard du diamètre de la piste, du revêtement du sol, du logement fourni, des périodes de repos et des types d'animaux pouvant être utilisés, doivent empêcher les manquements et les abus. Outre GAIA, le groupe de travail était composé de représentants de la Chaîne Bleue Mondiale et d'Animaux en Péril, de délégués de propriétaires de poneys de foire, de vétérinaires et de spécialistes du comportement équin. L'avis a pour vocation d'être transposé en loi.

La fin des détentions en camions et dans l'obscurité

Pour GAIA, le plus important est que l'avis met un terme à l'enferment des poneys dans les camions, où les animaux sont plongés dans le noir et avec très peu d'espace. Ces conditions de détention d'animaux pendant la nuit sont inacceptables. Ils ne pourront être logés dans le véhicule de transport pendant les périodes d'inactivité que si certaines règles sont respectées : 9 m2 par poneys avec un côté de minimum 2 fois la hauteur au garrot du poney et une hauteur de box de minimum 3 m, ainsi qu'une vision large sur l'environnement extérieur. Les poneys ne pourront en outre être hébergés seuls. Par ailleurs, l'avis recommande vivement le logement en prairie pendant les périodes d'inactivité.

Interdiction

Les propriétaires de poneys de foire disposent d'une durée de 3 ans pour se mettre en conformité avec l'avis. GAIA continue de demander aux villes et aux communes de suivre l'exemple d'Anvers, Gand et Bredene, qui n'accordent plus d'autorisation pour les poneys de foire.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.