Les éleveurs canins de Sint-Lievens-Houtem condamnés pour maltraitance animale

Les éleveurs canins de Sint-Lievens-Houtem condamnés pour maltraitance animale

GAIA informe
03 décembre 2010

La Cour d'Appel de Gand a accordé 1 euro de dédommagement moral à GAIA

Le 3 décembre dernier, la Cour d'Appel de Gand a condamné les deux éleveurs de chiens de Sint-Lievens-Houtem, qui s'étaient rendus coupables de maltraitance animale grave, à une interdiction de posséder plus d'un chien. Ils n'ont ainsi plus le droit d'en exercer l'élevage. Isidoor Vijverman et son épouse, qui élevaient pas moins de 225 chiens, ont également été condamnés chacun à une amende effective de 1375 euros et à une amende avec sursis du même montant. La peine leur empêchant de posséder plus d'un chien est d'application pour une période de trois ans. La Cour d'Appel a également prévu une astreinte de 250 euros par non-respect de cette interdiction. GAIA et la Vlaamse Vereniging voor Dierenbescherming (Société Flamande de Protection des Animaux), qui s'étaient portés partie civile, ont reçu chacun un euro symbolique de dédommagement moral.

L'affaire avait été mise au jour en 2008 grâce au témoignage d'un ancien collaborateur de l'élevage canin. Michel Vandenbosch, président de GAIA, se dit satisfait du jugement : « Ces éleveurs professionnels n'ont plus le droit de faire du commerce de chiens et ils ont été condamnés pour leurs sévices. Pour nous, c'est le principal. La ministre du Bien-être animal Laurette Onkelinx avait déjà retiré l'agrément des éleveurs canins, suite au rapport de son service d'inspection faisant état d'une série d'infractions à la loi.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.