Journée mondiale contre le gavage pour la production de foie gras

Journée mondiale contre le gavage pour la production de foie gras

Action de GAIA
26 novembre 2014

Les militants de l'association de défense des animaux GAIA se sont réunis ce mercredi devant le Consulat de France à Bruxelles en signe d'opposition au gavage des canards et des oies pour le foie gras. Leur action s'inscrit dans le cadre de la Journée mondiale contre le foie gras, à l'appel de l'association française L214 et du groupe international Animal Equality.

Munis de visuels montrant des scènes de gavage ordinaires et accompagnés d'une « Marianne à l'embuc ensanglanté » (le tube métallique utilisé pour gaver les canards), les militants ont occupé le trottoir au niveau du Boulevard du Régent 42 et ont remis une lettre et une boîte de Faux Gras de GAIA au Consul Général Adjoint, Matthieu Clouvel, enjoignant la France qui produit 73% du foie gras mondial, à mettre fin au gavage sur son territoire.

Une opposition internationale croissante

L'opposition internationale au foie gras ne cesse de grandir : de la Californie à Israël, en passant par de nombreux pays d'Europe, le gavage des canards et des oies est désormais interdit. En juillet 2014, l'Inde a interdit l'importation du foie gras sur son territoire.

La Journée mondiale contre le Foie Gras veut attirer l'attention internationale sur les souffrances causées par le gavage et revendiquer l'abolition du gavage des canards et des oies en France. Des actions similaires ont également eu lieu à Londres, Paris, Berlin, Los Angeles, pour ne citer qu'elles.

Patrimoine culturel et gastronomique

Le parlement français a conféré au foie gras en 2006 un statut de produit composant du patrimoine culturel et gastronomique en France, repas gastronomique qui d'ailleurs figure à la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO depuis 2010.

« L'image de la France est ternie par le traitement déplorable des canards et des oies gavés pour le foie gras. Nous appelons ses dirigeants à écrire une nouvelle page de la gastronomie en rayant de la carte cet organe d'oiseau rendu malade » a déclaré Ann De Greef, directrice de GAIA.

Le gavage, une pratique cruelle

Le gavage consiste à administrer de force aux oiseaux des quantités considérables de bouillie de maïs à l'aide d'un tube enfoncé jusqu'au jabot. Pour empêcher les oiseaux de fuir, ils sont généralement bloqués dans des cages. En deux semaines, le volume de leur foie peut atteindre jusqu'à dix fois sa taille normale.

Un rapport du Comité scientifique de la Commission européenne sur la santé et le bien-être des animaux afirme d'ailleurs qu'en période de gavage, la mortalité des oies et canards est multipliée par 10, voire par 20 en raison de blessures ou d'affections causées par le tube métallique ou du fait de défaillance des organes vitaux. Ce comité souligne d'ailleurs que « le gavage, tel qu'il est pratiqué aujourd'hui, est préjudiciable au bien-être des oiseaux. »

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.