La Journée GAIA, cerise sur le gâteau de l’anniversaire GAIA

La Journée GAIA, cerise sur le gâteau de l’anniversaire GAIA

Evénement
11 juin 2012

Ce dimanche 10 juin, l'organisation de défense des animaux GAIA fêtait en grandes pompes sa vingtième année d'existence. Un événement qui a réuni plusieurs centaines d'amis des animaux, bénévoles et sympathisants grâce à un programme faste. Temps fort de la journée : la cérémonie des Prix de la Patte d'Or, par laquelle GAIA a félicité une série de personnes et d'entreprises pour leur engagement en faveur des animaux.

Courage

Laurette Onkelinx, la ministre fédérale en charge du Bien-être Animal, a ouvert les festivités par une allocution sur le thème du 20ème anniversaire de GAIA. Elle a salué le travail de l'association, « qui a gagné ses lettres de noblesse à force de courage mais surtout de persévérance et dont l'appellation, GAIA, est devenue au fil du temps à elle seule le symbole voire le synonyme de la défense des animaux. » La ministre a reconnu le long chemin parcouru par GAIA, « qui coïncide, et ce n'est bien évidemment pas un hasard, avec l'évolution de la législation en matière de bien-être animal. » Elle s'est également exprimée au sujet de la loi votée vendredi au Conseil des ministres sur la stérilisation des chats. A la grande déception de GAIA, le troisième point de l'avis rendu sur le sujet par le Conseil du Bien-être animal n'a pas été adopté : la stérilisation obligatoire de tous les chats domestiques. Laurette Onkelinx a toutefois promis qu'elle plaiderait « avec force pour que le plan pluriannuel donne pleinement tous ses effets conformément au souhait des membres du Conseil. »

Incontournable

Michel Vandenbosch, le président de GAIA, a également tenu un discours chaleureux, revenant sur le travail accompli ces 20 années. « On peut être pour ou contre GAIA, mais lorsqu'il est question du bien-être animal, nous ne sommes jamais loin », a-t-il affirmé. « GAIA est incontournable. » Le président de GAIA a rappelé au public les nombreuses actions menées par l'organisation, expliquant qu'au total, près de 70 % des campagnes déjà décidées en 1992 lors de la création de GAIA s'étaient soldées par un succès. « Peu de partis politiques peuvent en dire de même », a-t-il ajouté pour la plaisanterie. Le président de GAIA a cependant reconnu qu'il restait beaucoup de pain sur la planche. « Le chemin est encore long, mais cela ne nous effraie pas le moins du monde. Nous sommes les avocats des animaux, et avons le devoir envers nos protégés de relever, à bras le corps, le défi de ces vingt prochaines années... avec autant de courage et de persévérance que lors des vingt années écoulées. »

**Les lauréats des Prix de la Patte d'Or **

Au programme également : une cérémonie de remise des « Prix de la Patte d'Or », par laquelle GAIA a récompensé une série de personnes et d'entreprises pour leur engagement en faveur des animaux. Laurette Onkelinx a ainsi attribué la première récompense à Louis Tobback (l'actuel bourgmestre de Louvain). En 1995, alors ministre de l'Intérieur, il prit la décision d'interdire les courses de chevaux en rue, épreuves sportives cruelles pour les animaux et que GAIA dénonçait vivement. Cette interdiction constitua le premier grand résultat de l'organisation. Autre personnalité politique récompensée : Benoît Lutgen. Le président du CDH reçoit un Prix de la Patte d'Or pour ses efforts en faveur de l'interdiction de la chasse aux chats en Wallonie.

Les détaillants récompensés

Plusieurs chaînes de grandes surfaces ont également été récompensées par GAIA pour leurs décisions prises en faveur du bien-être animal. L'acteur Pol Goossen, aux côtés de son chien Wap, a ainsi remis un Prix à Lidl et Carrefour pour avoir été les premières enseignes à croire au potentiel du Faux Gras de GAIA, l'alternative au foie gras, 100 % respectueuse des animaux. Depuis lors et Aldi mis à part, tous les supermarchés le mettent en vente en période de fêtes de fin d'année, permettant d'atteindre un chiffre de vente de 160 000 unités. Makro a également reçu, des mains de Nicky Langley, une récompense pour avoir été la première enseigne à enlever de ses rayons les oeufs frais issus d'élevages en batterie. Une décision qui a ensuite servi d'exemple pour toutes les autres chaînes de supermarchés. Pour finir, Colruyt a reçu un Prix des mains de la directrice de GAIA Ann De Greef pour sa décision de bannir les œufs de cages de ses produits de marque propre. Une mesure qui concerne plus de 1000 produits et que Colruyt est pour le moment la seule enseigne à avoir prise. Le chaîne Colruyt a par ailleurs reçu une autre récompense pour son engagement en faveur des porcs. Colruyt ne vend en effet plus que de la viande de porcelets vaccinés. Ce Prix a été remis par l'échevin du Bien-être Animal de Gand Guy Reynebeau. Et l'échevin n'était pas venu les mains vides : il a remis à GAIA un cadeau d'anniversaire, une statuette de chat en bronze, œuvre de l'artiste gantois Jan Desmarets qui était présent à la fête. Et ce n'est pas tout : la Ville d'Anvers a également remis un cadeau à l'organisation : une statuette en cristal en forme de main, signée par le Val Saint-Lambert.

Chasses aux phoques et aux chats

Hilde Crevits, ministre CD&V, a également reçu une récompense pour avoir mis un terme à la chasse aux chats en Flandre. Michel Vandenbosch a aussi récompensé Jean-Marie De Decker et Magda De Meyer. Il y a quelques années, le président de GAIA et les deux politiques avaient mis le cap sur le Canada pour y être témoin de l'horreur de la chasse aux phoques. De retour en Belgique, ils avaient fait état de cette expérience au ministre en charge. Ces témoignages avaient permis d'aboutir à une interdiction belge – et inédite en Europe – du commerce de produits dérivés du phoque. Frieda Brepoels a également reçu un Prix de la Patte d'Or pour son engagement contre la chasse aux phoques, plus précisément pour son apport considérable dans l'interdiction européenne du commerce de produits dérivés du phoque.

Renforcement de la loi

GAIA a attribué une autre récompense à Ludwig Van den Hove, l'actuel bourgmestre de Saint-Trond. En tant que député, il a permis un important renforcement de la loi sur le bien-être animal. Grâce à son intervention, les relations sexuelles avec des animaux sont désormais interdites et une modification à l'article 1 empêche l'acquittement de bourreaux ou de violeurs d'animaux lors de faits avérés.

**Bénévoles **

Pour terminer, Michel Vandenbosch a encore remis huit médailles à autant de fidèles bénévoles de GAIA. La remise des prix était ponctuée par des interprétations de classiques (« Ne me quitte pas » et « Bruxelles » de Jacques Brel, « Ill stand by you » de The Pretenders par la chanteuse Vera Mann, qui a clôturé la cérémonie par un convaincant « We shall overcome ». La cérémonie des Prix s'est terminée par la montée sur le podium d'une gigantesque pièce-montée, tandis que le public était recouvert d'une pluie de confettis.

Brigitte Bardot

Des organisations partenaires – belges et étrangères – ont également profité de l'occasion pour féliciter GAIA pour son vingtième anniversaire. Par le biais d'une vidéo projetée, Jean-Marc Montegnies, le président d'Animaux en Péril, a exprimé toute son estime pour sa collaboration avec GAIA. Un message similaire a été envoyé par Sonja Van Tichelen, la directrice de l'Eurogroup for Animals, l'organe de pression européen œuvrant au nom des principales organisations de défense des animaux pour une meilleure protection législative des animaux. L'activiste et ancienne actrice Brigitte Bardot avait également fait parvenir ses vœux chaleureux à GAIA. Un dernier message virtuel de félicitations est venu de Philip Lymbery, le directeur de Compassion in World Farming, soit la plus grande organisation internationale de défense des animaux d'élevage. Il a ainsi affirmé : « Vingt ans après sa fondation, GAIA est devenu en Europe une véritable locomotive du changement pour les animaux. Pour améliorer leur condition, pour arrêter leur souffrance. »

**Tournés vers l'avenir **

« C'était une magnifique journée », commente Michel Vandenbosch, ravi. « Nous avons été extrêmement touchés par la sympathie et le soutien de toutes les personnes présentes », ajoute-t-il. « Cela nous donne le courage nécessaire pour les 20 années à venir. » « Il nous reste beaucoup de chemin à parcourir, mais cette journée a marqué le début de l'avenir des animaux ! » La directrice de GAIA, Ann De Greef, se félicite également de cette journée. « C'était une fête très réussie », explique-t-elle. « Très encourageante, et c'était un plaisir de la partager avec nos membres et sympathisants. Nous allons continuer sur cette lancée ! »

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.