Grande manifestation contre l’abattage sans étourdissement ce dimanche à Bruxelles

Grande manifestation contre l’abattage sans étourdissement ce dimanche à Bruxelles

Evénement
25 septembre 2014

L'association de défense des animaux GAIA défilera ce dimanche 28 septembre dans les rues de Bruxelles.

L'objectif de cette action : dénoncer la souffrance inutile subie par des centaines de milliers d'animaux abattus chaque année pour leur viande, sans étourdissement, dans les abattoirs du pays, mais également revendiquer l'étourdissement obligatoire des animaux avant l'abattage, sans aucune exception. Ces abattages ont non seulement lieu à l'occasion de la Fête du Sacrifice sur des sites temporairement agréés mais également toute l'année dans les abattoirs réguliers. A une semaine de la Fête du Sacrifice, qui cette année coïncide avec la journée mondiale des animaux le 4 octobre, où des dizaines de milliers de moutons et bovins vont être égorgés en pleine conscience, GAIA réclame leur étourdissement obligatoire, sans exception pour les abattages selon les rites islamique et juif orthodoxe.

Des souffrances scientifiquement établies et jugées inacceptables par les vétérinaires aussi

Une pile d'études scientifiques démontrent que l'égorgement des animaux sans étourdissement expose les animaux à des souffrances sévères et prolongées, pouvant dans le cas des bovins durer jusqu'à 14 minutes d'agonie. C'est pourquoi cette forme d'abattage est jugée "inacceptable" par la Fédération des vétérinaires européens (FVE) et par l'Union Professionnelle Vétérinaire (UPV) de Belgique, entre autres. Tous dénoncent les souffrances subies par les animaux égorgés alors qu'ils sont encore conscients. Ces dernières contreviennent à l'obligation légale d'éviter "toute douleur ou souffrance évitable" au moment de la mise à mort. Dans son avis de 2010, le Conseil fédéral du Bien-Etre des Animaux a conclu que l'étourdissement des animaux avant l'abattage doit être imposé légalement.

Un appel à la classe politique à changer la loi

GAIA appelle les responsables politiques à mettre un terme à l'exception prévue dans la loi qui stipule que tout animal devant être abattu doit être étourdi au préalable à moins qu'un rite religieux soit invoqué. Pour le président de GAIA, Michel Vandenbosch : "Cette souffrance est intolérable : à nos élus politiques de faire preuve de courage ; l'étourdissement des animaux doit être rendu obligatoire, pour tous les abattages."

Un seul enjeu : le bien-être animal

GAIA souhaite rappeler qu'elle milite pour un meilleur respect envers tous les êtres doués de sensibilité, sans distinction de race, de religion, de couleur de peau, d'origine sociale, de genre ou d'espèce et a élaboré une charte contre les discriminations qui invite chacun à rester centré sur la question vétérinaire et sur le bien-être des animaux.

Une méthode efficace d'étourdissement appliquée en Nouvelle-Zélande

GAIA a récemment invité un expert néo-zélandais à présenter devant les autorités régionales du pays comment l'étourdissement des ovins et bovins avant l'abattage est opéré dans son pays depuis quatre décennies. Cette méthode d'étourdissement par électronarcose est bien plus respectueuse du bien-être animal : Les animaux perdent leur conscience instantanément et deviennent ainsi insensibles à la douleur. De plus l'électronarcose remplit les conditions énoncées par les communautés musulmanes leur permettant d'accepter la viande en provenance d'animaux qui ont été étourdis avant l'abattage. Ainsi, la viande d'animaux étourdis de la sorte produite en Nouvelle-Zélande est certifiée halal et exportée vers de nombreux pays musulmans comme la Malaisie, la Jordanie ou encore les Emirats Arabes Unis, mais aussi vers la Belgique, et consommée par la communauté musulmane.

Appel au plus grand nombre à venir manifester pacifiquement

Enfin, GAIA appelle le plus grand nombre à venir manifester pacifiquement contre l'abattage sans étourdissement ce dimanche 28 septembre à Bruxelles afin d'envoyer un signal fort qui sera entendu et compris par les politiques pour en finir avec cette souffrance animale inutile engendrée par les abattages sans étourdissement. La revendication est claire : la loi relative au Bien-être animal doit être modifiée afin de rendre l'étourdissement des animaux obligatoire y compris pour les abattages rituels.

Le rassemblement aura lieu à 13h au croisement du Boulevard Baudouin et du Boulevard Roi Albert II près de la Gare du Nord (Bruxelles-ville). Le départ de la manifestation est prévu à 14h et se terminera devant le Palais de Justice.

Plus d'actualités sur:

Écrivez aux membres du Gouvernement bruxellois

Pour une interdiction de l’abattage sans étourdissement à Bruxelles-Capitale.

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.