GAIA salue la fermeture d'un élevage de visons

GAIA salue la fermeture d'un élevage de visons

Succès
16 novembre 2011

Bruxelles, le 16 novembre 2011- Leonhard Wintgens met la clé sous la porte de son élevage de visons à Koewacht, près de Stekene (Flandre orientale). L'éleveur, âgé de 74 ans, souhaitait initialement étendre son exploitation à 60 000 visons, mais ce projet avait suscité de vives protestations de la part des riverains ainsi que de l'organisation de défense des animaux GAIA. Suite à sa deuxième et dernière demande d'extension, 617 réclamations avaient été introduites. M. Wintgens a donc décidé de jeter l'éponge et de mettre sa propriété en vente. Il a fait savoir qu'elle ne serait pas reprise pour un nouvel élevage de visons. GAIA salue cette décision, qu'elle qualifie de sage.

Réclamations

Suite à sa première demande d'extension (de 5000 à 60 000 visons), Leonhard Wintgens s'était vu opposer des protestations de la part des riverains et de GAIA, et le projet avait été refusé. L'éleveur était alors allé en appel, lui-même rejeté par la ministre flamande de l'Environnement, de la Nature et de la Culture, Joke Schauvliege (CD&V). M. Wintgens avait dernièrement introduit une demande pour une extension un peu moins importante, comprenant 45 000 visons, mais celle-ci avait engendré pas moins de 617 réclamations, dont celle de GAIA.

Arrêt

En définitive, Leonhard Wintgens a décidé d'abandonner son élevage de visons et il s'avère que le nouvel exploitant a d'autres projets, sans rapports avec la fourrure. Les riverains peuvent donc être rassurés.

Michel Vandenbosch, le président de GAIA commente :

« La Flandre compte désormais un élevage de visons en moins, ce qui épargne à des milliers d'animaux à fourrure une vie de misère. »

Tout le long du moins d'octobre, GAIA a mené campagne contre la fourrure aux côtés de l'acteur Jean-Claude Van Damme. L'organisation de défense des animaux plaide pour une interdiction des élevages d'animaux pour la fourrure. En Belgique, il subsiste moins d'une vingtaine d'élevages d'animaux pour la fourrure, tous situés en Flandre. Au Royaume-Uni ainsi qu'en Autriche, ce type d'élevage est par ailleurs interdit.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.