GAIA en appel contre le permis de 4000 animaux de laboratoire à l’Université de Hasselt

GAIA en appel contre le permis de 4000 animaux de laboratoire à l’Université de Hasselt

Action de GAIA
07 mars 2014

A la mi-janvier, la députation provinciale du Limbourg a accordé à l'Université de Hasselt l'autorisation d'augmenter significativement son nombre d'animaux de laboratoire. Après une concertation avec son avocat, l'organisation de défense des animaux GAIA a entamé une procédure d'appel auprès de la ministre flamande de l'environnement, Joke Schauvliege.

Dès octobre 2012, GAIA avait introduit une réclamation contre la demande de permis d'environnement souhaité par l'Université de Hasselt afin d'étendre le nombre d'animaux utilisés dans ses laboratoires. Le permis concerne 35 lapins, 470 rats, 2925 souris, 60 cochons d'Inde et 20 cochons nains. L'Université avait dans un premier temps retiré sa demande, suite à la dénonciation par GAIA d'une série d'éléments présents dans le dossier qui la rendait irrecevable. Mais la nouvelle demande de permis ne présente aucune explication sur le caractère nécessaire de cette augmentation du nombre d'animaux à des fins d'expérimentation.

Sans vergogne, l'Université reconnaît que le nombre d'animaux qu'elle utilise actuellement dans ses laboratoires n'est depuis longtemps plus en adéquation avec l'ancien permis. Dans les faits, la procédure vise à régulariser son infraction. GAIA s'étonne de cette situation lamentable, tout comme du manque de contrôle manifeste des autorités.

GAIA a appris par voie de presse que des animaux seront également utilisés par les étudiants de l'Université. L'organisation condamne encore davantage l'emploi d'animaux à des fins éducatives, une pratique entièrement inutile. Il existe en effet de nombreuses techniques alternatives. Pour plus d'infos : www.dissection.be

Il ressort de la demande de permis d'environnement que dans le projet, la gestion des eaux de pluie et des eaux usagées fait défaut. En raison des risques potentiels liés au stockage de grandes quantités de produits particulièrement dangereux, la demande de permis environnement doit apporter la garantie que le stockage de ces matières se fera sans risque pour l'environnement. Or la demande actuelle ne remplit pas cette condition.

GAIA demande à la ministre Schauvliege de refuser la demande de permis d'environnement et d'être entendu par la Commission régionale de permis d'environnement.

Plus d'actualités sur:

Signez notre pétition contre les tests des produits d'entretien sur animaux

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.