Le chimpanzé Mojo enfin libéré de sa cage de garage

Le chimpanzé Mojo enfin libéré de sa cage de garage

Succès
22 mars 2011

Dans un petit village près de Durbuy, un chimpanzé baptisé Mojo a passé plus de 30 ans dans une cage exiguë et sombre, chez une personne très âgée qui n'était plus à même de se prendre en charge. Des conditions de vie insoutenables pour un chimpanzé. En bout de 3 années d'insistances et de négociations, GAIA, la Fondation AAP (Pays-Bas) et le Service Bien-être animal du SPF Santé Publique sont parvenus à libérer le singe. Hier soir, les inspecteurs du Service Bien-être animal ont saisi Mojo, qui a ensuite été placé au refuge pour primates de la Fondation AAP. Mojo vit désormais des jours meilleurs dans la ville hollandaise d'Almere, où il reçoit les soins irréprochables des collaborateurs de la Fondation.

Trois longues années

Il aura fallu trois ans avant que Mojo, victime de grave négligence, puisse être libéré de sa cage insalubre. Sa propriétaire déclinait toute proposition visant à céder volontairement l'animal, préférant le maintenir enfermé chez elle. Les discussions répétées avec la dame n'aboutissaient à rien, celle-ci niant qu'une case de garage ne répondait en aucun cas aux besoins élémentaires d'un chimpanzé.

En surpoids extrême

Pendant plus de 30 ans, Mojo a été enfermé et nourri au travers des grillages de sa cage. Ses conditions de vie étaient déplorables : il disposait d'une liberté de mouvement infime et la nourriture qu'il recevait était totalement inadaptée, entraînant des caries dentaires sévères. Pesant 111 kg, Mojo est en outre dans un état de grave surpoids : les chimpanzés mâles adultes pèsent généralement entre 55 et 65 kg.

Michel Vandenbosch, le président de GAIA, a pris part à l'opération de sauvetage d'hier soir : « Je suis heureux que la situation de Mojo s'arrange. Il a suffisamment souffert au cours de sa vie, et ses jours seront meilleurs à présent. Ses besoins élémentaires seront respectés et pourra faire connaissance avec des congénères. »

Liste positive

En Belgique, il est en réalité illégal de posséder un chimpanzé. Par le biais de ladite liste positive, la loi détermine les mammifères qu'un particulier peut légalement détenir. Les singes sont des mammifères sauvages, et ne figurent de toute évidence pas sur cette liste. La propriétaire de Mojo le possédait antérieurement à l'existence de cette liste positive.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.