57 025 Belges demandent un abaissement de la TVA pour la stérilisation des chats

57 025 Belges demandent un abaissement de la TVA pour la stérilisation des chats

23 avril 2019

Ce mardi 23 avril, le président de la Chambre Siegfried Bracke a reçu la visite de Michel Vandenbosch, président de GAIA, et de Ann De Greef, directrice de GAIA. Les responsables de l’association lui ont remis 57 025 signatures recueillies pour leur pétition « Pour un taux de TVA réduit pour la stérilisation des chats ». La remise des signatures a eu lieu en présence du député Georges Dallemagne (cdH). GAIA espère que la réduction de la TVA sera approuvée par le Parlement ce jeudi 25 avril 2019. « Une réduction de la TVA de 21% à 6% sur la stérilisation obligatoire des chats dans les trois Régions devrait encourager les gens à faire stériliser leur(s) chat(s) », soutient Michel Vandenbosch.

En Wallonie (depuis le 1er novembre 2017), comme à Bruxelles (depuis le 1er janvier 2018) et en Flandre (depuis le 1er avril 2018), il est désormais obligatoire de faire stériliser son chat. Cette loi, réclamée par GAIA depuis des années, répond également aux attentes de l’ensemble des refuges pour animaux et des autres acteurs de terrain, qui sont confrontés à la dure réalité de la surpopulation des chats errants et des euthanasies. « La stérilisation est indispensable pour endiguer la surpopulation des chats errants et en refuges, et éviter les plus de 10.000 euthanasies qui ont lieu chaque année dans notre pays, faute d’adoptants », explique Ann De Greef, directrice de GAIA.

Pour GAIA, il est désormais nécessaire de s’assurer que la récente loi sur la stérilisation obligatoire soit efficace et respectée. Un travail important de prise de conscience et d’information s’impose. Mais pas uniquement. « Si la stérilisation des chats est devenue un devoir citoyen, il est tout aussi légitime que l’État aide les ménages s’acquitter de cette obligation », pointe Ann De Greef.

Un incitant pour les citoyens
GAIA demande donc aux autorités fédérales d’abaisser le taux de TVA qui s’applique aux opérations de stérilisation des chats : ce taux pourrait avantageusement passer à 6 %, au lieu de 21 % actuellement. « Cette mesure représentera un incitant pour les citoyens, qui seront ainsi beaucoup plus disposés à faire stériliser leur chat », insiste Anne De Greef. Et de rappeler que la stérilisation a aussi un caractère préventif en termes de santé : en effet, la littérature scientifique démontre qu’une femelle stérilisée risque moins de développer des tumeurs mammaires, parmi d’autres avantages. À noter aussi que les chats sont beaucoup plus exposés aux risques de contracter des virus et de développer des maladies douloureuses et souvent mortelles.

Un large soutien politique
Lancée en juillet 2018, la campagne de sensibilisation « Trop de chats tue les chats » a été marquée par une tournée nationale de GAIA. Pendant tout l’été, des bénévoles de l’association ont arpenté le pays à bord d’Oscar, la « catmobile » de GAIA – une imposante camionnette transformée en chat stérilisé. Avec, pour objectif, d’informer le public au sujet de la loi de stérilisation obligatoire des chats domestiques et des mythes qui y étaient associés.

Outre ce travail d’information, les citoyens avaient aussi la possibilité de signer une pétition demandant un abaissement du taux de TVA pour la stérilisation des chats de 21% à 6%. Aujourd’hui, plus de 57 025 personnes ont signé cette pétition. Par ailleurs, GAIA espère qu’une proposition de loi en ce sens sera votée ce jeudi 25 avril 2019. Cette proposition de loi a déjà été co-signée par de nombreux partis : Catherine Fonck (cdH), André Frédéric (PS) en Georges Gilkinet (Ecolo), Meyrem Almaci (Groen), Karin Temmerman (sp.a), Yoleen Van Camp (N-VA) et Dirk Van Mechelen (open VLD).

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.