L'abattoir de Tielt veut augmenter ses capacités d'abattage à 2,5 millions de cochons : GAIA et Animal Rights fustigent

L'abattoir de Tielt veut augmenter ses capacités d'abattage à 2,5 millions de cochons : GAIA et Animal Rights fustigent

GAIA informe
28 mars 2017

« De la pure folie »

Les organisations de défense des animaux Animal Rights et GAIA se disent indignées et perplexes face à la volonté des dirigeants de l'abattoir de Tielt d'augmenter ses capacités d'abattage, qui passeraient de 1,5 million à 2,5 millions de cochons par an. « Si ce projet reçoit un feu vert des autorités, l'exploitation pourrait abattre un cochon toutes les six secondes », expliquent Nadine Lucas d'Animal Rights et Michel Vandenbosch de GAIA. « C'est de la pure folie. A cette cadence, il est impossible de garantir le moindre respect des animaux ! »

Pour GAIA et Animal Rights, il est clair que le soi-disant plan d'action – mis sur pied ce week-end par l'abattoir, selon ses dires pour empêcher la maltraitance des animaux constatée par les associations – n'est qu'un écran de fumée afin de pouvoir reprendre ses activités au plus vite. Pour GAIA et Animal Rights, il ne fait aucun doute que les responsables de l'abattoir cherchent à donner l'impression d'accorder de l'importance au bien-être animal, alors qu'ils ne souhaitent qu'une chose : obtenir la licence d'abattre 1 million de cochons supplémentaires. GAIA et Animal Rights demandent à Ben Weyts, le Ministre flamand du Bien-être animal, de ne pas donner son agrément pour la reprise des activités de l'abattoir. Les deux associations appellent également les autres autorités compétentes à décliner la demande d'extension de la capacité de l'abattoir.

« Jusqu'ici plus de 130 000 personnes ont signé en quelques jours la pétition pour la fermeture de l'abattoir de Tielt », ajoute Nadine Lucas. « Avec cette mentalité d'augmenter toujours plus les capacités et les cadences d'abattage, il est impossible de garantir le bien-être animal », souligne Michel Vandenbosch. « Demander une extension de capacité est une manœuvre sournoise de l'abattoir, qui doit être contrée coûte que coûte ! »

Aujourd'hui, GAIA et Animal Rights vont déposer plainte au parquet à l'encontre des auteurs des graves maltraitances sur animaux et des responsables de ces pratiques.

Lundi prochain, les organisations de défense des animaux organiseront une action de protestation silencieuse à l'abattoir de Tielt.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.