Fourrure : protestation silencieuse pour une interdiction

Fourrure : protestation silencieuse pour une interdiction

Action de GAIA
24 juin 2017

Fourrure : protestation silencieuse pour une interdiction

Aujourd'hui, une centaine de militants de GAIA, Animal Rights et Bite Back ont organisé une action de protestation silencieuse devant l'élevage de visons Moerwegel Mink (Moerbeke), qui espère obtenir une autorisation d'agrandissement. Si la demande devait être définitivement acceptée, l'élevage passerait de 11.400 à 18.198 visons, soit 6798 animaux supplémentaires, qui seraient gazés chaque année au terme d'une vie en cage. Mais on n'en est pas encore là.

Jeudi, l'avocat de GAIA a tenu, devant le Conseil d'Etat, une plaidoirie contre l'agrandissement. GAIA a décidé d'introduire un recours auprès du Conseil d'Etat contre cette autorisation d'agrandissement précédemment accordée à Moerwegel Mink. Les militants ont appelé le Ministre flamand du Bien-être animal, Ben Weyts, à enfin concrétiser avant la fin de l'année l'interdiction de l'élevage d'animaux à fourrure qu'il a maintes fois annoncée. « Assez tergiversé, il faut agir », a déclaré Michel Vandenbosch, président de GAIA, devant les manifestants.

Plus d'actualités sur:
Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.