Brigitte Bardot se joint aux associations de défense des animaux pour qu'Air France cesse le transport de singes vers les laboratoires

Brigitte Bardot se joint aux associations de défense des animaux pour qu'Air France cesse le transport de singes vers les laboratoires

GAIA informe
10 janvier 2017

Brigitte Bardot se joint à GAIA et à la Coalition européenne pour mettre fin à l'expérimentation animale (ECEAE) – une organisation rassemblant des associations européennes majeures de défense des animaux – pour demander à l'entreprise Air France d'arrêter de participer au cruel trafic de singes de laboratoire. Au nom de sa Fondation éponyme, l'ancienne actrice a rédigé une lettre appelant Air France à suivre l'exemple des autres compagnies aériennes principales, et à mettre définitivement fin aux transports de primates.

En Europe, Air France est actuellement la seule compagnie aérienne majeure pour passagers qui continue de transporter des singes destinés aux laboratoire d'expérimentations. Chaque année, des milliers de primates sont ainsi embarqués dans les cales des avions d'Air France, et expédiés aux quatre coins du monde pour être employés et tués dans des expériences.

Représentée en Belgique par l'association GAIA, l'ECEAE a pu convaincre de nombreuses compagnies aériennes de mettre un terme au fret de singes pour les laboratoires. C'est par exemple le cas des entreprises Brussels Airlines, British Airways, Lufthansa, Czech Airlines, Finnair, Alitalia, Iberia et Swiss International Airlines, ainsi que des compagnies hors Europe comme American Airlines, Delta Airlines, Eva Air, Northwest Airlines, South African Airways, United Airlines et China Airlines.

Air France transporte des singes depuis des pays comme la République de Maurice et les expédie vers des laboratoires en Europe ou aux États-Unis. Connue pour ses plages paradisiaques, l'Île Maurice est également le premier fournisseur au monde de singes destinés à l'industrie de l'expérimentation animale. Des milliers de primates capturés dans la nature sont détenus dans des enclos de béton et utilisés pour la reproduction. Leurs petits sont ensuite expédiés à travers le monde.

Brigitte Bardot explique : «Il est urgent d’agir pour ne plus être complice car en poursuivant ses transports d’animaux pour les laboratoires, Air France encourage directement la vivisection qui est une horreur. Ces transports de la honte salissent l’image de la compagnie. Ne nous décevez pas.»

Ann De Greef, Directrice de GAIA commente : «Nous sommes heureux de pouvoir compter sur le soutien de Brigitte Bardot, qui accentue la pression pour qu'Air France mette un terme aux transports de primates. Dans ce négoce, Air France est un lien crucial entre d'une part l'Île Maurice, l'un des principaux fournisseurs de singes au monde, et d'autre part les laboratoires en Europe et aux États-Unis. Grâce aux campagnes de l'ECEAE et à une opposition grandissante dans l'opinion publique, de nombreuses autres compagnies aériennes internationales majeures ont cessé de participer à ces transports. Nous demandons à Air France de suivre cette évolution, et à prendre ses distances par rapport à ce trafic cruel.»

Plus d'actualités sur:

Signez notre pétition contre les tests des produits d'entretien sur animaux

Ouvrez votre boîte e-mail et créez un nouveau message. Cliquez sur le premier bouton ci-dessous et collez la ou les adresses e-mail dans le champ d'adresse de votre nouveau message. Cliquez sur le deuxième bouton et collez le texte du message dans votre nouveau message. Envoyez et c'est fait !
Fermer
Le texte est copié correctement.